Visite du préfet délégué à l’égalité des chances au SIAO 78

Les équipes du service intégré de l’accueil et de l’orientation (SIAO) 78 situé à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) ont accueilli mercredi 24 novembre 2020 Monsieur Raphaël SODINI, préfet délégué à l’égalité des chances auprès du préfet des Yvelines, ainsi que Madame Angélique KHALED, directrice départementale de la cohésion sociale (DDETS) des Yvelines.

Raphaël SODINI, nommé en août 2020, et Angélique KHALED, nommée en septembre 2020, ont visité les locaux du SIAO et échangé avec les équipes, en présence de l’équipe de direction.

Les SIAO constituent la pierre angulaire d’un service public de l’hébergement et de l’accès au logement mettant l’individu au cœur du dispositif. Ils constituent la plate-forme qui doit permettre sur chaque territoire de mettre en relation la demande et l’offre d’hébergement et d’apporter à chaque demande la réponse la plus adaptée, que celle-ci relève de l’hébergement, du logement accompagné ou du logement ordinaire. Les SIAO jouent un rôle clef dans l’observation sociale territoriale.

Les équipes ont pu présenter l’organisation des différents services, en cette période de crise sanitaire, où les salariés ont dû rapidement se réorganiser pour poursuivre leur activité et répondre à des besoins croissants.

« Nous sommes le seul SIAO de France qui a pu organiser le 115 en télétravail dès le premier confinement. »
Aujourd’hui, des salariés à domicile équipés du matériel nécessaire à leur mission travaillent toujours de chez eux et sont en lien permanent avec les équipes sur place.
Des équipes mobiles partent également à la rencontre des personnes hébergées en hôtel ou présentes dans les accueils de jour pour évaluer leur situation et les orienter vers un hébergement adapté.

« Je vous remercie pour le travail essentiel que vous réalisez et dont je peux mesurer le professionnalisme. Tout cela dans un contexte très difficile, en cette période hivernale, à laquelle s’ajoute la crise sanitaire », a commenté Raphaël SODINI.

Le préfet délégué a ensuite échangé longuement sur les politiques publiques en vigueur, et les problématiques qui se posent au quotidien aux travailleurs sociaux : traitement des situations complexes (absence de titre de séjour, mineurs non accompagnés, profils psychiatriques ou violents), ou encore le problème de la domiciliation des personnes hébergées.